Home Actualités au Sénégal Aly Ngouille Ndiaye : “Le président va accueillir le corps de Tanor …”
Actualités au Sénégal - juillet 17, 2019

Aly Ngouille Ndiaye : “Le président va accueillir le corps de Tanor …”

Selon le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, le président de la République du Sénégal, Macky Sall a tenu, personnellement, à les dépêcher à Paris, pour non seulement assister à la levée, mais également procéder au rapatriement du corps de Ousmane Tanor Dieng.

Témoignage…

Le président Macky Sall a tenu à faire un message de condoléances pour exprimer ce que Tanor représentait pour lui et pour le pays. Et très certainement demain, puisqu’il a tenu lui-même à accueillir le corps et à l’accompagner jusqu’à Nguiéniène, il va continuer son témoignage“, confie le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye.

Dépouille…

Le Président de la République sera à Nguiéniène ce mercredi pour accompagner la dépouille mortelle de Ousmane Tanor Dieng. L’annonce a été faite, ce mardi à Paris, par le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye présent à la levée du corps du défunt président du Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct), décédé, lundi à Bordeaux  où il était hospitalisé.

Socialiste…

Au sein du Parti socialiste, Ousmane Tanor Dieng est membre du bureau politique dès 1988. En 1995, il est secrétaire général de la coordination départementale de Mbour, de l’union des coordinations de Mbour et de l’Union régionale de Thiès. C’est en mars 1996 qu’il est nommé premier secrétaire du Parti socialiste et secrétaire national aux relations internationales.

Parallèlement à ses fonctions au Parti socialiste, Ousmane Tanor Dieng est, depuis septembre 1996, vice-président de l’Internationale socialiste.

Secrétaire général du Parti socialiste sénégalais, formation qui, avec les anciens présidents de la République Léopold Sédar Senghor et Abdou Diouf, a gouverné le pays de 1960 à 2000, il se présente à l’élection présidentielle du 25 février 2007, pour laquelle il était présenté, durant la campagne électorale, comme l’un des seuls candidats, avec l’ancien Premier ministre Idrissa Seck, à pouvoir réellement « menacer » la réélection du président sortant Abdoulaye Wade.

Ayant remporté, selon les résultats définitifs du premier tour de scrutin proclamés le 11 mars 2007 par le Conseil constitutionnel, 464 287 voix, soit 13,56 % des suffrages exprimés, il conteste en vain la validité du scrutin, qui a vu la réélection du président Wade dès le premier tour.

senego

Leave your vote

-1 points
Upvote Downvote

Total votes: 1

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 1

Downvotes percentage: 100.000000%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Onu : Macky Sall demande la réforme du système fiscal international

Le chef de l’Etat Macky Sall s’est fait le porte-voix de l’Afrique devan…