Home Actualités au Sénégal AMADOU HOTT VANTE LE DYNAMISME DE L’UEMOA
Actualités au Sénégal - juillet 31, 2019

AMADOU HOTT VANTE LE DYNAMISME DE L’UEMOA

 L’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) figure parmi les organisations d’intégration les plus dynamiques en Afrique, en termes de résultats et de progrès, a salué mardi, le ministre sénégalais de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott. « En 25 ans, l’Uemoa a réalisé des progrès énormes (…), des progrès très importants qui ont hissé l’union parmi les organisations d’intégration les plus dynamiques en Afrique », a-t-il déclaré.  Amadou Hott intervenait à la cérémonie de commémoration des vingt-cinq ans de l’UEMOA sur le thème : « 25 ans de progrès vers l’intégration régionale, ensemble pour relever le défi de la libre circulation des personnes et des biens ».  « C’est donc à juste titre que la commémoration des 25 ans de l’UEMOA met à l’honneur cette thématique », a affirmé le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération.  Selon lui, depuis la création de l’union en 1994 dans le cadre de l’édification du marché commun, « des réformes importantes ont été entreprises dans les domaines de la fiscalité intérieure, de l’union douanière, de la concurrence du régime préférentiel communautaire et de la libre circulation des personnes ».  M. Hott a indiqué que « l’harmonisation des législations nationales opérées dans ces domaines a eu pour avantage de rendre optimal le fonctionnement de nos économies et de réduire les entraves à la libre concurrence ».  Dans le domaine de la surveillance multilatérale, a-t-il dit, « le pacte de convergence et de solidarité a permis aux économies de l’Uemoa de converger plus ou moins en maintenant un bon contrôle sur les niveaux de taux d’inflation et le déficit budgétaire ».  « L’union enregistre ainsi depuis plusieurs années, des taux de croissance importants de plus de 06% », a-t-il magnifié, précisant que « d’autre réformes fort importantes, touchant la quasi-totalité des secteurs ont été engagées par l’Uemoa et dont l’objectif est de dynamiser les secteurs économiques et les rendre plus performants ».  « Les réalisations de l’union se mesurent aussi à l’aune de ses programmes et projets », lesquels, a-t-il indiqué, ont « touché les populations et ont eu un impact considérable sur l’amélioration de leurs conditions de vie et de leur bien-être ».  « Cependant, certains défis importants à surmonter persistent tandis que d’autres pointent déjà à l’horizon », a-t-il fait savoir.  Il a souligné « le niveau très faible des échanges communautaires » estimés à 16% en 2018, poursuivant que « les efforts doivent être redoublés pour lutter contre les tracasseries, la multiplicité des contrôles sur les corridors et les longs délais dans les transports des marchandises ».  « S’agissant des défis nouveaux, il faut relever que notre union doit faire face à la situation d’insécurité dans la région, engendrée notamment par le terrorisme, le trafic de stupéfiants, les effets négatifs du changement climatique, le chômage et la migration des jeunes », a-t-il soutenu.  « Dans ce contexte, nous devons renforcer la dynamique d’intégration régionale enclenchée par les chefs d’Etat et de gouvernement dans l’esprit de cette solidarité qui toujours a été le fondement de l’action de l’UEMOA », a encore préconisé le ministre sénégalais de l’Economie.

Créée le 10 janvier 1994 à Dakar, l’Union économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) a pour objectif essentiel, ’’l’édification (…) d’un espace économique harmonisé et intégré, au sein duquel est assurée une totale liberté de circulation des personnes, des capitaux, des biens, des services et des facteurs de production, ainsi que la jouissance effective du droit d’exercice et d’établissement pour les professions libérales, de résidence pour les citoyens sur l’ensemble du territoire communautaire’’. Huit Etats liés par l’usage d’une monnaie commune, le FCFA composent l’UEMOA  : le Bénin, le Burkina, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.  L’UEMOA couvre une superficie de 3 506 126 km2 et compte 120,2 millions d’habitants. 

aps

Leave your vote

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Onu : Macky Sall demande la réforme du système fiscal international

Le chef de l’Etat Macky Sall s’est fait le porte-voix de l’Afrique devan…