Conseil présidentiel sénégalo-gambien ce jeudi
Home Actualités au Sénégal Conseil présidentiel sénégalo-gambien ce jeudi
Actualités au Sénégal - 3 semaines ago

Conseil présidentiel sénégalo-gambien ce jeudi

Le chef de l’État, Macky Sall, a accueilli son homologue gambien, Adama Barrow, hier, à Dakar. La capitale sénégalaise abrite, ce jeudi, la 2e édition du Conseil présidentiel sénégalo-gambien, 2 ans après la 1ère, en Gambie.

Macky Sall

Le chef de l’Etat sénégalais s’est fendu d’un post mercredi pour souhaiter la bienvenue à Dakar à son homologue Gambien, Adama Barrow. Selon Macky Sall, le Sénégal et la Gambie comptent consolider l’entente cordiale et impulser une nouvelle dynamique dans les relations entre les deux pays.

LES DOSSIERS SUR LA TABLE

La deuxième édition du Conseil Sénégalo-gambien s’ouvre ce jeudi à Dakar. Les deux chefs d’Etats voisins, Macky Sall et Adama Barrow, devront faire évaluer l’état de mise en œuvre des engagements pris à Banjul et définir des feuilles de routes dans des secteurs prioritaires tels que le commerce, la sécurité, les transports, le commerce, l’environnement et la libre circulation des personnes et de biens. L’objectif vise une amélioration dans ces secteurs clés d’obtenir de meilleurs résultats dans ce partenariat.

L’épineux dossier de la coupe ou du trafic du bois au menu des débats

« La dégradation de l’environnement, et de la biodiversité nous impose aussi de trouver des stratégies concertées afin d’éviter que ces fléaux n’aggravent davantage la précarité des populations locales au point de favoriser le chômage des jeunes, et l’émigration clandestine, fixe Amadou Ba, le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur. Dans le domaine de la libre circulation, il est important d’œuvrer ensemble à la mise en œuvre adéquate de l’accord sur le transport routier. Il faudrait également œuvrer à faciliter le passage des personnes et des biens aux frontières, et de créer les conditions d’une parfaite circulation de nos populations dans l’un ou l’autre pays conformément à nos engagements dans le cadre de la CEDEAO ».

Son homologue gambien, Mamadou Tangara, assure que la révision de cette coopération ne peut être que bénéfique. Car, relève-t-il : « Beaucoup de travail restent à faire dans les domaines du commerce, des douanes, des transports, nous devons faire tomber les barrières qui étouffent nos économies, freinent notre développement, et peuvent provoquer des tensions entre nos deux peuples ».

Les recommandations issues du Conseil interministériel seront présentées en présence des chefs d’État des deux pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

L’ÉTAT D’URGENCE ET LE COUVRE-FEU PROLONGÉS D’UN MOIS

Le président de la République, Macky Sall, vient de décider de prolonger, pour une durée d…