IDRISSA SECK
Home Actualités au Sénégal CORONAVIRUS :LE MESSAGE D’ENCOURAGEMENT DE IDRISSA SECK ET DE OUSMANE SONKO
Actualités au Sénégal - 3 semaines ago

CORONAVIRUS :LE MESSAGE D’ENCOURAGEMENT DE IDRISSA SECK ET DE OUSMANE SONKO

IDRISSA SECK ENCOURAGE L’ ETAT

Les réactions pleuvent suite aux mesures d’urgence prises par l’État du Sénégal pour freiner l’expansion du coronavirus. Après Abdoul Mbaye, et Ousmane Sonko, Idrissa Seck, un autre leader de l’opposition sénégalaise, brise le silence. Dans sa déclaration faite par audio, le rewmiste en chef commence par formuler des prières pour la guérison des malades testés positifs.

Avant d’appeler les citoyens à veiller au « respect strict » des mesures édictées par le gouvernement et les autorités sanitaires. Certes, les restrictions sont lourdes mais nécessaires, a-t-il indiqué, rappelant que l’objectif est d’éviter la propagation de la maladie

 SONKO SALUE DES DÉCISIONS COURAGEUSES DE L’ÉTAT

Dans un message en wolof de 17 minutes, diffusé sur la chaine YouTube de son parti, Pastef-Les Patriotes, le député d’opposition Ousmane Sonko a réagit à la propagation du Covid 19 au Sénégal, qui a dépassé ce samedi, la barre des 20 patients testés positifs au coronavirus.

Après avoir indexé la propension naturellement négligente des Sénégalais, Sonko a répété les mesures de précaution et d’hygiène à prendre, en conseillant le peuple de les respecter scrupuleusement. Puis, il a aussi salué certaines décisions courageuses de l’Etat, notamment avec le non rapatriement des étudiants sénégalais à Wuhan, la ville chinoise premier épicentre de l’épidémie.

« NOUS SOMMES DANS UN SIÈCLE DE VIRUS »

Dans un décor peu anodin avec un drapeau du Sénégal en fond, le candidat arrivé troisième à la dernière élection présidentielle de février 2020 a rendu hommage au personnel de santé avant de déplorer l’absence concertation sur le sujet et le défaut de réels centres de virologie et autres structures sanitaires spécialisées au Sénégal pour une gestion efficace de grandes épidémies de cette envergure. L’occasion pour lui de jeter une pierre dans le jardin des autorités qu’il accuse de légèretés dans la gestion de la propagation de la maladie. « Nous sommes dans un siècle de virus. Il y a eu Ebola, H5N1, Lassa, Crimée au Congo, Hépatites, virus aviaires, SRAS…Mais au 21e siècle, il n’y a aucun véritable centre virologique adapté au Sénégal au moment où prend des centaines de milliards pour construire des stades. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Almadies : Mort troublante d’une jet-setteuse

Deux «fils à papa», très connus des Almadies, ainsi que leurs copines, sont actuellement e…