CORONAVIRUS UN PREMIER CAS CONFIRMÉ AU SENEGAL
Home Actualités au Sénégal Coronavirus, un deuxième cas déjà !
Actualités au Sénégal - mars 3, 2020

Coronavirus, un deuxième cas déjà !

Le deuxième cas serait ressortissant d’un pays limitrophe

Hier seulement, lundi 02 février 2020  , les plus hautes autorités du Sénégal  montaient au créneau, pour annoncer le 1er cas de coronavirus. Plus  d’un milliard de francs CFA ont été déjà dégagés  pour faire face à la maladie.  Une preuve de la gravité de la situation ?  

 Il s’agirait d’un patient ressortissant d’un pays limitrophe, hospitalisé à l’hôpital Fann depuis trois jours.

Professeur  Moussa Seydi : il ne faut pas dramatiser

Selon le professeur Moussa Seydi, chef du service des maladies infectieuses CHU de fann, (centre hospitalier universitaire), c’est après avoir constaté « des signes inquiétants de coronavirus, que le patient a été placé en isolement, et l’Institut Pasteur, saisi pour des analyses, a livré des résultats positifs. »

Se voulant rassurant, il demande cependant de « ne pas dramatiser car nos 2 patients se portent bien avec une bonne prise en charge.»

Il précise que « des précautions devront quand même être prises, notamment de la part des personnels soignants, pour amoindrir les risques de contamination et de propagation de la maladie. »

Coronavirus : Le chef du service des maladies infectieuses explique la maladie

La maladie du coronavirus ne devrait pas être une raison pour les Sénégalais de tomber dans la psychose. C’est du moins ce qu’a voulu signifier le Chef du Service des maladies infectieuses du Centre hospitalier universitaire de Fann.
 
On peut dire que la personne qui souffre de coronavirus est telle une personne enrhumée. Parce que dans 55% des cas le sujet n’a pas de chaleur corporelle. Mais si le malade a une fièvre, on peut dire que son mal est proche de la grippe. Donc c’est une maladie qui est plus ou moins proche de la grippe’’, a tenté d’expliquer le Pr Seydi. Ce pour rassurer les populations face à cette épidémie qui mobilise le monde aujourd’hui.
 
Celui-ci a d’ailleurs rassuré avoir géré, dans son service des cas de maladie plus dangereuse que le coronavirus. Ce, sans que cela n’engendre le moindre bruit. Il s’agit selon lui, de la fièvre hémorragique de Crimée-Congo, une maladie courante provoquée par un virus transmis par les tiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Covid-19 : Le Sénégal 96 nouveaux cas positifs dont 16 communautaires

Le Sénégal enregistre 96 nouveaux cas dont cas issus de la transmission communautaire, d’a…