Petersen : Deux morts sèment la panique
Home Actualités au Sénégal Faits Divers: Deux morts sèment la panique à Petersen
Actualités au Sénégal - mai 28, 2020

Faits Divers: Deux morts sèment la panique à Petersen

Deux personnes décédées pour des raisons encore non connues ont sèmé la panique à Petersen.

La mort «étrange» d’un vendeur de petit-déjeuner à la rue Blaise Diagne, plus précisément à côté du parking de Orca, a fini de semer la panique chez les commerçants. En effet, Mamadou Diallo dit «Niol», la cinquantaine révolue, est un vendeur de «Tangana». Selon L’As, à sa descente du travail, le défunt a rangé tous ses bagages avant de s’asseoir sur sa chaise comme à l’accoutumée. Mais, la mort l’a trouvé bien installé sur sa chaise avant de le terrasser.

C’est sa chute de la chaise qui a alerté les voisins. Les sapeurs-pompiers ont récupéré la dépouille de Mamadou Diallo pour la déposer à l’hôpital Principal. Le lieu a été désinfecté par le service d’hygiène par mesure de sécurité. Une autre mort «étrange» est aussi notée, hier vers 22 heures, toujours sur l’avenue Blaise Diagne. La police a fait le constat et le corps sans vie a été déposé à l’hôpital pour une autopsie afin d’élucider les causes du décès.

Diacksao : Mort par pendaison d’un homme

Un drame s’est produit, hier vers 20 heures, au quartier Diacksao. Selon L’As, un homme a été retrouvé pendu dans sa chambre. Alertés, les limiers de Diamaguène Sicap Mbao se sont déployés sur les lieux pour faire le constat. Mais, les sapeurs-pompiers ne sont pas pointés pour évacuer la dépouille par mesure de sécurité.

Une source de L’As confie que les soldats du feu ont raison de ne pas venir, car craignant pour leur sécurité avec l’inhumation avortée de personnes décédées de la Covid-19 à Malika et Diamaguène. A l’en croire, il s’agit d’incivisme caractérisé. L’interlocuteur du journal ne comprend pas comment on peut attaquer des personnes venues secourir.

Une dame se pend nuitamment à Koutal

Mariée et sans enfant, Aïssatou Diao s’est donné la mort par pendaison, dans la nuit du mardi au mercredi, vers 2 heures du matin. Selon L’As, le drame a eu lieu à Koutal, dans la commune de Ndiaffatte (arrondissement de Ndiédieng).

D’après les informations glanées par le journal après de sources dignes de foi, même son mari a été pris de court. Car lorsque son épouse a quitté le lit dans la pénombre, il ne savait pas qu’elle allait mettre fin à ses jours.
Le corps sans vie a été retrouvé pendu, sur un arbre, non loin du village. Après constat des éléments de la brigade territoriale qui se sont rendus sur les lieux, la dépouille a été déposée à la morgue de l’hôpital régional de Kaolack. Une enquête est ouverte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Covid-19 : Le Sénégal 96 nouveaux cas positifs dont 16 communautaires

Le Sénégal enregistre 96 nouveaux cas dont cas issus de la transmission communautaire, d’a…