GREVES : LE SAES BOUDE LES AMPHIS
Home Actualités au Sénégal GREVES : LE SAES BOUDE LES AMPHIS
Actualités au Sénégal - 3 semaines ago

GREVES : LE SAES BOUDE LES AMPHIS

Le bras de fer entre le Syndicat autonome de l’Enseignement supérieur (SAES) et l’État du Sénégal se poursuit toujours. Aujourd’hui les enseignants entament leur mot d’ordre de grève de 48 heures à partir de ce lundi, 9 mars. Les syndicalistes du SAES dénoncent ce qu’ils qualifient de « comportement de désintéressement- » de  ministère de tutelle, remettant en cause l’engagement de Cheikh Omar Anne. Fort de ce fait, le SAES invite tous ses membres à suspendre leurs activités pédagogiques, et les formations payantes dans les établissements privés..

Après l’échec dans les négociations la semaine dernière, le SAES passe, ainsi, à la vitesse supérieure, en maintenant son plan d’actions. Dans le cadre duquel ses membres réclament, entre autres points, la signature et l’application des textes de gouvernance des universités publiques, la mise en œuvre des préalables nécessaires à la prise en charge des bacheliers 2019, la finalisation des chantiers en cours dans les universités, la valorisation des conditions de la recherche.

Pour rappel, Les négociations entre le Gouvernement et le Syndicat autonome de l’Enseignement Supérieur(SAES) n’ont pas eu l’effet recherché. Elles ont été un échec total, prédestinant ainsi des perturbations dans le secteur de l’enseignement supérieur.

Les deux parties devaient discuter sur quatre points. Lesquels sont la signature et l’application des textes de gouvernance des universités publiques, la mise en œuvre des préalables nécessaires à la prise en charge des bacheliers 2019, la finalisation des chantiers en cours dans les universités, la valorisation des conditions de la recherche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Coronavirus : quand l’Afrique dénonce la «maladie des blancs»

La propagation du coronavirus révèle une xénophobie latente dans certains pays et certaine…