Louga Moustapha Beye
Home Actualités au Sénégal Louga :Usurpation Moustapha Beye se fait passer pour Serigne Abdourakhmane Mbacké
Actualités au Sénégal - février 21, 2020

Louga :Usurpation Moustapha Beye se fait passer pour Serigne Abdourakhmane Mbacké

Le tribunal de grande instance de Louga a condamné le nommé Moustapha Beye à un an ferme pour escroquerie, usurpation de l’identité du marabout Abdourakhmane Mbacké.

Le prévenu a grugé plusieurs millions à ses amis et membres du dahira qui a fait allégeance à Serigne Abdourakhmane Mbacké.

C’est à la suite d’une plainte du marabout que Moustapha Beye a été arrêté et placé sous mandat de dépôt à la Mac de Louga.

Le sieur Béye a profité de sa proximité avec le marabout Serigne Abdourakhmane Mbacké pour gruger quelques uns de ses amis et fidèles avec qui il partage le dahira Sope AbdouRakhmane Mbacké.

Il imitait le timbre de la voix du marabout pour soutirer de l’argent à ses talibés qui sont pour la plupart établis en Europe.

Son modus operandi consistait d’abord à gagner la confiance de ses amis et fidèles en leur présentant le marabout.

Une fois la confiance établie, il remettait à ces derniers ses numéros de téléphone. Souvent il se faisait passer pour le marabout en soutenant qu’il allait formuler des prières pour eux.

Sur ce, les victimes lui envoyaient beaucoup d’argent. Son jeu sera découvert par les nommés Makhmout Faye et Ibra Fall établis en Europe qui, après lui avoir envoyé la somme d’un million six cents mille francs, ont informé l’un des proches du marabout qui à son tour s’en est ouvert à Serigne Abdourakhmane Mbacké.

Une enquête est ouverte et Moustapha Beye a été identifié comme l’auteur de tels agissements. A la barre, le prévenu a reconnu sans détours les faits qui lui sont reprochés.

Le marabout s’est fait représenter par Abdourakhmane Khouma qui a déclaré que ce dernier a subi un grand préjudice et n’a jamais cautionné le comportement du prévenu. D’après lui le marabout a souhaité que le sieur Beye paie pour ses fautes.

Le parquet a requis l’application de la loi et le tribunal l’a reconnu coupable d’escroquerie et d’usurpation d’identité et l’a condamné à un an ferme.

HAUT COMMANDANT DE LA GENDARMERIE : « TOUTES LES ENQUÊTES VONT ABOUTIR »

Le nouveau Haut commandant de la gendarmerie ne perd du temps. Le général de division, Jean Baptiste Tine, a commencé à investir le terrain. En visite, ce jeudi, dans les unités du Sud du pays, le Directeur de la Justice militaire a promis l’aboutissement de toutes les enquêtes que ses hommes ont en charge.

Seulement, a-t-il estimé, la justice a son temps. « Une enquête judiciaire, elle prend du temps. Du temps que les enquêteurs ne maîtrisent pas forcément. C’est le temps de rassembler les preuves, des moyens techniques et scientifiques en vue d’appréhender les auteurs. Donc, ne soyons pas presser. Toutes les enquêtes qui ne sont pas encore abouties sont en cours de l’être. Il ne faut pas désespérer qu’à terme, elles vont livrer leurs secrets ».

Lors de sa visite le Haut commandant de la gendarmerie a aussi exhorté ses hommes à garder le cap. Selon lui, la doléance posée sur sa table et qui concerne le renforcement des moyens pour ses troupes seront portés auprès des autorités. Toutefois, le général Tine pense que « l’Etat a fait beaucoup d’efforts concernant leur plan stratégique 2017 – 2019 ». « Nous devons garder le même cap. Celui de l’excellence dans la lutte contre la criminalité sur toutes ses formes : attaque à mains armée, vol de bétail, trafic illicite de bois. Ce sont autant de phénomènes auxquels nos autorités reviennent très fréquemment pour nous appeler l’obligation de meilleure performance dans le cadre de la lutte contre ces fléaux », a-t-il déclaré devant ses troupes.

Louga : Moustapha Beye se fait passer pour Serigne Abdourakhmane Mbacké pour gruger ses talibés à coups de millions

Le tribunal de grande instance de Louga a condamné le nommé Moustapha Beye à un an ferme pour escroquerie, usurpation de l’identité du marabout Abdourakhmane Mbacké.

Le prévenu a grugé plusieurs millions à ses amis et membres du dahira qui a fait allégeance à Serigne Abdourakhmane Mbacké.

C’est à la suite d’une plainte du marabout que Moustapha Beye a été arrêté et placé sous mandat de dépôt à la Mac de Louga.

Le sieur Béye a profité de sa proximité avec le marabout Serigne Abdourakhmane Mbacké pour gruger quelques uns de ses amis et fidèles avec qui il partage le dahira Sope AbdouRakhmane Mbacké.

Il imitait le timbre de la voix du marabout pour soutirer de l’argent à ses talibés qui sont pour la plupart établis en Europe.

Son modus operandi consistait d’abord à gagner la confiance de ses amis et fidèles en leur présentant le marabout.

Une fois la confiance établie, il remettait à ces derniers ses numéros de téléphone. Souvent il se faisait passer pour le marabout en soutenant qu’il allait formuler des prières pour eux.

Sur ce, les victimes lui envoyaient beaucoup d’argent. Son jeu sera découvert par les nommés Makhmout Faye et Ibra Fall établis en Europe qui, après lui avoir envoyé la somme d’un million six cents mille francs, ont informé l’un des proches du marabout qui à son tour s’en est ouvert à Serigne Abdourakhmane Mbacké.

Une enquête est ouverte et Moustapha Beye a été identifié comme l’auteur de tels agissements. A la barre, le prévenu a reconnu sans détours les faits qui lui sont reprochés.

Le marabout s’est fait représenter par Abdourakhmane Khouma qui a déclaré que ce dernier a subi un grand préjudice et n’a jamais cautionné le comportement du prévenu. D’après lui le marabout a souhaité que le sieur Beye paie pour ses fautes.

Le parquet a requis l’application de la loi et le tribunal l’a reconnu coupable d’escroquerie et d’usurpation d’identité et l’a condamné à un an ferme.

HAUT COMMANDANT DE LA GENDARMERIE : « TOUTES LES ENQUÊTES VONT ABOUTIR »

Le nouveau Haut commandant de la gendarmerie ne perd du temps. Le général de division, Jean Baptiste Tine, a commencé à investir le terrain. En visite, ce jeudi, dans les unités du Sud du pays, le Directeur de la Justice militaire a promis l’aboutissement de toutes les enquêtes que ses hommes ont en charge.

Seulement, a-t-il estimé, la justice a son temps. « Une enquête judiciaire, elle prend du temps. Du temps que les enquêteurs ne maîtrisent pas forcément. C’est le temps de rassembler les preuves, des moyens techniques et scientifiques en vue d’appréhender les auteurs. Donc, ne soyons pas presser. Toutes les enquêtes qui ne sont pas encore abouties sont en cours de l’être. Il ne faut pas désespérer qu’à terme, elles vont livrer leurs secrets ».

Lors de sa visite le Haut commandant de la gendarmerie a aussi exhorté ses hommes à garder le cap. Selon lui, la doléance posée sur sa table et qui concerne le renforcement des moyens pour ses troupes seront portés auprès des autorités. Toutefois, le général Tine pense que « l’Etat a fait beaucoup d’efforts concernant leur plan stratégique 2017 – 2019 ». « Nous devons garder le même cap. Celui de l’excellence dans la lutte contre la criminalité sur toutes ses formes : attaque à mains armée, vol de bétail, trafic illicite de bois. Ce sont autant de phénomènes auxquels nos autorités reviennent très fréquemment pour nous appeler l’obligation de meilleure performance dans le cadre de la lutte contre ces fléaux », a-t-il déclaré devant ses troupes.

Louga : Moustapha Beye se fait passer pour Serigne Abdourakhmane Mbacké pour gruger ses talibés à coups de millions

Le tribunal de grande instance de Louga a condamné le nommé Moustapha Beye à un an ferme pour escroquerie, usurpation de l’identité du marabout Abdourakhmane Mbacké.

Le prévenu a grugé plusieurs millions à ses amis et membres du dahira qui a fait allégeance à Serigne Abdourakhmane Mbacké.

C’est à la suite d’une plainte du marabout que Moustapha Beye a été arrêté et placé sous mandat de dépôt à la Mac de Louga.

Le sieur Béye a profité de sa proximité avec le marabout Serigne Abdourakhmane Mbacké pour gruger quelques uns de ses amis et fidèles avec qui il partage le dahira Sope AbdouRakhmane Mbacké.

Il imitait le timbre de la voix du marabout pour soutirer de l’argent à ses talibés qui sont pour la plupart établis en Europe.

Son modus operandi consistait d’abord à gagner la confiance de ses amis et fidèles en leur présentant le marabout.

Une fois la confiance établie, il remettait à ces derniers ses numéros de téléphone. Souvent il se faisait passer pour le marabout en soutenant qu’il allait formuler des prières pour eux.

Sur ce, les victimes lui envoyaient beaucoup d’argent. Son jeu sera découvert par les nommés Makhmout Faye et Ibra Fall établis en Europe qui, après lui avoir envoyé la somme d’un million six cents mille francs, ont informé l’un des proches du marabout qui à son tour s’en est ouvert à Serigne Abdourakhmane Mbacké.

Une enquête est ouverte et Moustapha Beye a été identifié comme l’auteur de tels agissements. A la barre, le prévenu a reconnu sans détours les faits qui lui sont reprochés.

Le marabout s’est fait représenter par Abdourakhmane Khouma qui a déclaré que ce dernier a subi un grand préjudice et n’a jamais cautionné le comportement du prévenu. D’après lui le marabout a souhaité que le sieur Beye paie pour ses fautes.

Le parquet a requis l’application de la loi et le tribunal l’a reconnu coupable d’escroquerie et d’usurpation d’identité et l’a condamné à un an ferme.

HAUT COMMANDANT DE LA GENDARMERIE : « TOUTES LES ENQUÊTES VONT ABOUTIR »

Le nouveau Haut commandant de la gendarmerie ne perd du temps. Le général de division, Jean Baptiste Tine, a commencé à investir le terrain. En visite, ce jeudi, dans les unités du Sud du pays, le Directeur de la Justice militaire a promis l’aboutissement de toutes les enquêtes que ses hommes ont en charge.

Seulement, a-t-il estimé, la justice a son temps. « Une enquête judiciaire, elle prend du temps. Du temps que les enquêteurs ne maîtrisent pas forcément. C’est le temps de rassembler les preuves, des moyens techniques et scientifiques en vue d’appréhender les auteurs. Donc, ne soyons pas presser. Toutes les enquêtes qui ne sont pas encore abouties sont en cours de l’être. Il ne faut pas désespérer qu’à terme, elles vont livrer leurs secrets ».

Lors de sa visite le Haut commandant de la gendarmerie a aussi exhorté ses hommes à garder le cap. Selon lui, la doléance posée sur sa table et qui concerne le renforcement des moyens pour ses troupes seront portés auprès des autorités. Toutefois, le général Tine pense que « l’Etat a fait beaucoup d’efforts concernant leur plan stratégique 2017 – 2019 ». « Nous devons garder le même cap. Celui de l’excellence dans la lutte contre la criminalité sur toutes ses formes : attaque à mains armée, vol de bétail, trafic illicite de bois. Ce sont autant de phénomènes auxquels nos autorités reviennent très fréquemment pour nous appeler l’obligation de meilleure performance dans le cadre de la lutte contre ces fléaux », a-t-il déclaré devant ses troupes.

Louga : Moustapha Beye se fait passer pour Serigne Abdourakhmane Mbacké pour gruger ses talibés à coups de millions

Le tribunal de grande instance de Louga a condamné le nommé Moustapha Beye à un an ferme pour escroquerie, usurpation de l’identité du marabout Abdourakhmane Mbacké.

Le prévenu a grugé plusieurs millions à ses amis et membres du dahira qui a fait allégeance à Serigne Abdourakhmane Mbacké.

C’est à la suite d’une plainte du marabout que Moustapha Beye a été arrêté et placé sous mandat de dépôt à la Mac de Louga.

Le sieur Béye a profité de sa proximité avec le marabout Serigne Abdourakhmane Mbacké pour gruger quelques uns de ses amis et fidèles avec qui il partage le dahira Sope AbdouRakhmane Mbacké.

Il imitait le timbre de la voix du marabout pour soutirer de l’argent à ses talibés qui sont pour la plupart établis en Europe.

Son modus operandi consistait d’abord à gagner la confiance de ses amis et fidèles en leur présentant le marabout.

Une fois la confiance établie, il remettait à ces derniers ses numéros de téléphone. Souvent il se faisait passer pour le marabout en soutenant qu’il allait formuler des prières pour eux.

Sur ce, les victimes lui envoyaient beaucoup d’argent. Son jeu sera découvert par les nommés Makhmout Faye et Ibra Fall établis en Europe qui, après lui avoir envoyé la somme d’un million six cents mille francs, ont informé l’un des proches du marabout qui à son tour s’en est ouvert à Serigne Abdourakhmane Mbacké.

Une enquête est ouverte et Moustapha Beye a été identifié comme l’auteur de tels agissements. A la barre, le prévenu a reconnu sans détours les faits qui lui sont reprochés.

Le marabout s’est fait représenter par Abdourakhmane Khouma qui a déclaré que ce dernier a subi un grand préjudice et n’a jamais cautionné le comportement du prévenu. D’après lui le marabout a souhaité que le sieur Beye paie pour ses fautes.

Le parquet a requis l’application de la loi et le tribunal l’a reconnu coupable d’escroquerie et d’usurpation d’identité et l’a condamné à un an ferme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

L’ÉTAT D’URGENCE ET LE COUVRE-FEU PROLONGÉS D’UN MOIS

Le président de la République, Macky Sall, vient de décider de prolonger, pour une durée d…