talibé Abiboulaye Camara
Home Actualités au Sénégal Mort du talibé Abiboulaye Camara : Retour de parquet pour le « serigne daara »…
Actualités au Sénégal - février 21, 2020

Mort du talibé Abiboulaye Camara : Retour de parquet pour le « serigne daara »…

L’autopsie faite sur le corps du jeune talibé de 15 ans, ,battu à mort dans un daara à Louga, a révélé « un traumatisme crânien sans hémorragie ». La famille du défunt talibé va s’adresser à la presse ce vendredi.

L’autopsie confirme les accusations du défunt talibé

Le maître coranique Latif Cissé, présumé auteur de la mort de son pensionnaire Abiboulaye Camara qui s’était confessé à sa famille peu avant sa mort, a bénéficié d’un retour de parquet. L’autopsie a d’ailleurs confirmé les accusations du défunt talibé, contre le mis en cause.

La famille d’Abiboulaye Camara, face à la presse

Il devrait être présenté à nouveau, au procureur aujourd’hui même. En attendant, la famille du jeune talibé Abiboulaye Camara a décidé de faire face à la presse ce vendredi 21 février pour s’exprimer au sujet de ce drame.

L’AUTOPSIE CONCLUT À UNE MORT PAR TRAUMATISME CRÂNIEN

Le jeune talibé, Abiboulaye Camara alias Camou, battu à mort par son maître coranique, il y a cinq jours à Louga, a été inhumé, hier. Une foule immense l’accompagnée à sa dernière demeure au cimetière ’’Yeurmandé’’.

Selon le médecin légiste qui a effectué l’autopsie, Camou est mort d’un « traumatisme crânien par coups et blessures, sans fracture, avec hémorragie occipitale causée par un objet contendant ».

Sa famille qui ne veut pas s’épancher trop sur cette affaire demande que la justice fasse son travail. Selon l’oncle du défunt talibé, interrogé par Iradio, le maître coranique et son neveu sont de proches parents. Mais puisse que le Procureur s’est saisi du dossier, sa famille reste suspendue à la décision des autorités judiciaires.

Décès du talibé Abiboulaye Camara : Les résultats de l’autopsie sont connues

Âgé de seulement 13 ans, le talibé Abiboulaye Camara est décédé à Louga, quelques jours après avoir été réprimandé par son maître coranique selon Lougawebmedia. Réalisée hier, l’autopsie du corps du jeune garçon a livré ses résultats.

Selon le médecin légiste, l’enfant a été battu avec un objet contondant et a souffert d’un traumatisme crânien sans hémorragie. Le corps a été finalement récupéré par la famille et l’enterrement est prévu ce jeudi à 17 h.

A noter que son maître coranique est aujourd’hui placé en garde à vue.

Décès du talibé Abiboulaye Kamara : Le maître coranique déféré au parquet

Le jeune talibé, Abiboulaye Kamara, mort à Louga, a été inhumé, ce jeudi à Louga. Selon Rfm, son maître coranique Abdou Latif Cissé, soupçonné de l’avoir battu à mort et qui était depuis lundi dans les locaux de la police pour sa sécurité a été déféré au parquet. 

En effet, l’autopsie a révélé un traumatisme crânien par coups et blessures sans fracture avec hémorragie occipitale causée par un objet contondant.

Pour rappel, le dimanche dernier, avant de rendre l’âme, Abiboulaye Kamara, âgé de 13 ans, avait indexé son maître coranique de l’avoir frappé violemment. Le lendemain de sa mort, la famille a commencé à réclamer justice, alors que les maitres coraniques parlaient de mort naturelle.

Mort du talibé Abiboulaye Camara : Un présumé coupable placé en garde à vue

Après l’acheminement du corps du talibé, Abiboulaye Camara, pour les besoins de l’autopsie qui sera connu sans doute dans les prochaines heures. L’enquête vient de connaitre un nouveau développement. En effet, selon Libération Online les enquêteurs du commissariat de Louga viennent de placer en garde à vue un des enseignants de l’internat Mariama Ibnatou Imrane.

Décès du talibé Abiboulaye Kamara: Le maître coranique déféré au parquet

Le jeune talibé, Abiboulaye Kamara, mort à Louga, a été inhumé, ce jeudi à Louga. Selon Rfm, son maître coranique Abdou Latif Cissé, soupçonné de l’avoir battu à mort et qui était depuis lundi dans les locaux de la police pour sa sécurité a été déféré au parquet. 


En effet, l’autopsie a révélé un traumatisme crânien par coups et blessures sans fracture avec hémorragie occipitale causée par un objet contondant.


Pour rappel, le dimanche dernier, avant de rendre l’âme, Abiboulaye Kamara, âgé de 13 ans, avait indexé son maître coranique de l’avoir frappé violemment. Le lendemain de sa mort, la famille a commencé à réclamer justice, alors que les maitres coraniques parlaient de mort naturelle.

Mort du talibé Abiboulaye Camara : Retour de parquet pour le « serigne daara »…

L’autopsie faite sur le corps du jeune talibé de 15 ans, ,battu à mort dans un daara à Louga, a révélé « un traumatisme crânien sans hémorragie ». La famille du défunt talibé va s’adresser à la presse ce vendredi.

L’autopsie confirme les accusations du défunt talibé

Le maître coranique Latif Cissé, présumé auteur de la mort de son pensionnaire Abiboulaye Camara qui s’était confessé à sa famille peu avant sa mort, a bénéficié d’un retour de parquet. L’autopsie a d’ailleurs confirmé les accusations du défunt talibé, contre le mis en cause.

La famille d’Abiboulaye Camara, face à la presse

Il devrait être présenté à nouveau, au procureur aujourd’hui même. En attendant, la famille du jeune Abiboulaye Camara a décidé de faire face à la presse ce vendredi 21 février pour s’exprimer au sujet de ce drame.

L’AUTOPSIE CONCLUT À UNE MORT PAR TRAUMATISME CRÂNIEN

Le jeune talibé, Abiboulaye Camara alias Camou, battu à mort par son maître coranique, il y a cinq jours à Louga, a été inhumé, hier. Une foule immense l’accompagnée à sa dernière demeure au cimetière ’’Yeurmandé’’.

Selon le médecin légiste qui a effectué l’autopsie, Camou est mort d’un « traumatisme crânien par coups et blessures, sans fracture, avec hémorragie occipitale causée par un objet contendant ».

Sa famille qui ne veut pas s’épancher trop sur cette affaire demande que la justice fasse son travail. Selon l’oncle du défunt talibé, interrogé par Iradio, le maître coranique et son neveu sont de proches parents. Mais puisse que le Procureur s’est saisi du dossier, sa famille reste suspendue à la décision des autorités judiciaires.

Décès du talibé Abiboulaye Camara : Les résultats de l’autopsie sont connues

Âgé de seulement 13 ans, le talibé Abiboulaye Camara est décédé à Louga, quelques jours après avoir été réprimandé par son maître coranique selon Lougawebmedia. Réalisée hier, l’autopsie du corps du jeune garçon a livré ses résultats.

Selon le médecin légiste, l’enfant a été battu avec un objet contondant et a souffert d’un traumatisme crânien sans hémorragie. Le corps a été finalement récupéré par la famille et l’enterrement est prévu ce jeudi à 17 h.

A noter que son maître coranique est aujourd’hui placé en garde à vue.

Décès du talibé Abiboulaye Kamara : Le maître coranique déféré au parquet

Le jeune talibé, Abiboulaye Kamara, mort à Louga, a été inhumé, ce jeudi à Louga. Selon Rfm, son maître coranique Abdou Latif Cissé, soupçonné de l’avoir battu à mort et qui était depuis lundi dans les locaux de la police pour sa sécurité a été déféré au parquet. 

En effet, l’autopsie a révélé un traumatisme crânien par coups et blessures sans fracture avec hémorragie occipitale causée par un objet contondant.

Pour rappel, le dimanche dernier, avant de rendre l’âme, Abiboulaye Kamara, âgé de 13 ans, avait indexé son maître coranique de l’avoir frappé violemment. Le lendemain de sa mort, la famille a commencé à réclamer justice, alors que les maitres coraniques parlaient de mort naturelle.

Mort du talibé Abiboulaye Camara : Un présumé coupable placé en garde à vue

Après l’acheminement du corps du talibé, Abiboulaye Camara, pour les besoins de l’autopsie qui sera connu sans doute dans les prochaines heures. L’enquête vient de connaitre un nouveau développement. En effet, selon Libération Online les enquêteurs du commissariat de Louga viennent de placer en garde à vue un des enseignants de l’internat Mariama Ibnatou Imrane.

Décès du talibé Abiboulaye Kamara: Le maître coranique déféré au parquet

Le jeune talibé, Abiboulaye Kamara, mort à Louga, a été inhumé, ce jeudi à Louga. Selon Rfm, son maître coranique Abdou Latif Cissé, soupçonné de l’avoir battu à mort et qui était depuis lundi dans les locaux de la police pour sa sécurité a été déféré au parquet. 


En effet, l’autopsie a révélé un traumatisme crânien par coups et blessures sans fracture avec hémorragie occipitale causée par un objet contondant.


Pour rappel, le dimanche dernier, avant de rendre l’âme, Abiboulaye Kamara, âgé de 13 ans, avait indexé son maître coranique de l’avoir frappé violemment. Le lendemain de sa mort, la famille a commencé à réclamer justice, alors que les maitres coraniques parlaient de mort naturelle.

Mort du talibé Abiboulaye Camara : Retour de parquet pour le « serigne daara »…

L’autopsie faite sur le corps du jeune talibé de 15 ans, ,battu à mort dans un daara à Louga, a révélé « un traumatisme crânien sans hémorragie ». La famille du défunt talibé va s’adresser à la presse ce vendredi.

L’autopsie confirme les accusations du défunt talibé

Le maître coranique Latif Cissé, présumé auteur de la mort de son pensionnaire Abiboulaye Camara qui s’était confessé à sa famille peu avant sa mort, a bénéficié d’un retour de parquet. L’autopsie a d’ailleurs confirmé les accusations du défunt talibé, contre le mis en cause.

La famille d’Abiboulaye Camara, face à la presse

Il devrait être présenté à nouveau, au procureur aujourd’hui même. En attendant, la famille du jeune Abiboulaye Camara a décidé de faire face à la presse ce vendredi 21 février pour s’exprimer au sujet de ce drame.

L’AUTOPSIE CONCLUT À UNE MORT PAR TRAUMATISME CRÂNIEN

Le jeune talibé, Abiboulaye Camara alias Camou, battu à mort par son maître coranique, il y a cinq jours à Louga, a été inhumé, hier. Une foule immense l’accompagnée à sa dernière demeure au cimetière ’’Yeurmandé’’.

Selon le médecin légiste qui a effectué l’autopsie, Camou est mort d’un « traumatisme crânien par coups et blessures, sans fracture, avec hémorragie occipitale causée par un objet contendant ».

Sa famille qui ne veut pas s’épancher trop sur cette affaire demande que la justice fasse son travail. Selon l’oncle du défunt talibé, interrogé par Iradio, le maître coranique et son neveu sont de proches parents. Mais puisse que le Procureur s’est saisi du dossier, sa famille reste suspendue à la décision des autorités judiciaires.

Décès du talibé Abiboulaye Camara : Les résultats de l’autopsie sont connues

Âgé de seulement 13 ans, le talibé Abiboulaye Camara est décédé à Louga, quelques jours après avoir été réprimandé par son maître coranique selon Lougawebmedia. Réalisée hier, l’autopsie du corps du jeune garçon a livré ses résultats.

Selon le médecin légiste, l’enfant a été battu avec un objet contondant et a souffert d’un traumatisme crânien sans hémorragie. Le corps a été finalement récupéré par la famille et l’enterrement est prévu ce jeudi à 17 h.

A noter que son maître coranique est aujourd’hui placé en garde à vue.

Décès du talibé Abiboulaye Kamara : Le maître coranique déféré au parquet

Le jeune talibé, Abiboulaye Kamara, mort à Louga, a été inhumé, ce jeudi à Louga. Selon Rfm, son maître coranique Abdou Latif Cissé, soupçonné de l’avoir battu à mort et qui était depuis lundi dans les locaux de la police pour sa sécurité a été déféré au parquet. 

En effet, l’autopsie a révélé un traumatisme crânien par coups et blessures sans fracture avec hémorragie occipitale causée par un objet contondant.

Pour rappel, le dimanche dernier, avant de rendre l’âme, Abiboulaye Kamara, âgé de 13 ans, avait indexé son maître coranique de l’avoir frappé violemment. Le lendemain de sa mort, la famille a commencé à réclamer justice, alors que les maitres coraniques parlaient de mort naturelle.

Mort du talibé Abiboulaye Camara : Un présumé coupable placé en garde à vue

Après l’acheminement du corps du talibé, Abiboulaye Camara, pour les besoins de l’autopsie qui sera connu sans doute dans les prochaines heures. L’enquête vient de connaitre un nouveau développement. En effet, selon Libération Online les enquêteurs du commissariat de Louga viennent de placer en garde à vue un des enseignants de l’internat Mariama Ibnatou Imrane.

Décès du talibé Abiboulaye Kamara: Le maître coranique déféré au parquet

Le jeune talibé, Abiboulaye Kamara, mort à Louga, a été inhumé, ce jeudi à Louga. Selon Rfm, son maître coranique Abdou Latif Cissé, soupçonné de l’avoir battu à mort et qui était depuis lundi dans les locaux de la police pour sa sécurité a été déféré au parquet. 


En effet, l’autopsie a révélé un traumatisme crânien par coups et blessures sans fracture avec hémorragie occipitale causée par un objet contondant.


Pour rappel, le dimanche dernier, avant de rendre l’âme, Abiboulaye Kamara, âgé de 13 ans, avait indexé son maître coranique de l’avoir frappé violemment. Le lendemain de sa mort, la famille a commencé à réclamer justice, alors que les maitres coraniques parlaient de mort naturelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Covid-19 au Sénégal : 12 nouveaux cas positifs, 144 cas en traitement

Le chassé-croisé se poursuit entre les nouveaux cas de Covid-19 et les guérisons, sur l’év…