Cheikh Oumar Hann
Home Actualités au Sénégal Procès Pape Alé Niang-Cheikh Oumar Hann renvoyé au 24 mars
Actualités au Sénégal - 3 semaines ago

Procès Pape Alé Niang-Cheikh Oumar Hann renvoyé au 24 mars

Le procès Pape Alé Niang, Mody Niang et Cheikh Oumar Hann est renvoyé au 24 mars prochain. Devant le tribunal correctionnel de Dakar. 

Procès renvoyé

L’affaire opposant Cheikh Oumar Hann à Pape Alé Niang et Mody Niang est renvoyée devant le tribunal correctionnel de Dakar, jusqu’au mardi 24 mars. Le procès ouvert ce mardi, a été l’occasion de fixer la consignation pour rendre recevable le dossier.

L’origine de la brouille

Le Ministre, en charge de l’Enseignement supérieur a attrait le journaliste et l’écrivain en justice pour diffamation après la sortie du livre de Pape Alé Niang, préfacé par Mody Niang : « Scandale au cœur de la République : Le dossier du COUD ».

En guise de dommages et intérêts, Cheikh Oumar Hann réclame la somme de 10 milliards de Fcfa pour laver son honneur.


En effet, le ministre accuse Pape Alé et Mody Niang de « diffamation » après la sortie du livre du journaliste, préfacé par Mody Niang : « Scandale au cœur de la République : Le dossier du COUD ».

Pape Alé Niang qui avait dix (10) jours pour apporter les preuves de qu’il avançait dans son ouvrage, a livré lesdits documents au conseil de la partie civile, selon un de ses avocats qui s’est confié. 

En guise de dommages et intérêts, Cheikh Oumar Hann réclame la somme de 10 milliards de F Cfa pour laver son honneur. Le procès qui sera ouvert ce mardi aura pour objectif de fixer la consignation qui sera payée aux Impôts et Domaine pour rendre recevable le dossier, renseigne la même source. 

Pape Alé Niang fin-prêt

Pape Alé Niang qui avait dix jours pour apporter les preuves de ce qu’il avançait, a finalement livré son argumentaire aux avocats de Cheikh Oumar Hann, actuel ministre de l’Enseignement supérieur qui réclame 10 milliards de F Cfa pour dommages et intérêts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Coronavirus : quand l’Afrique dénonce la «maladie des blancs»

La propagation du coronavirus révèle une xénophobie latente dans certains pays et certaine…