REVUE ZIK FM Du MARDI 18
Home Audios du Senegal REVUE DE PRESSE ZIK FM Du MARDI 18 FEVRIER 2020
Audios du Senegal - février 18, 2020

REVUE DE PRESSE ZIK FM Du MARDI 18 FEVRIER 2020

Dans la Revue de Presse Zik Fm du Mardi 18 février 2020, Ahmed Aidara fait la une de tous les quotidiens nationaux. Présentée par Ahmed Aidara,la Revue de Presse Zik fm est écoutée par le grands publics sénégalais.

Dans la Revue de Presse Zik fm Ahmed Aidara y relate toutes sortes d’informations comme la politique, les faits de société, la lutte, le sport, et bien sûr pleines d’autres actualités venants des différents journaux du pays. 

MORT SUSPECTE D’UN TALIBÉ DE 13 ANS

Dans la Revue de Presse Zik Fm du Mardi 18 février 2020, Ahmed Aidara revient sur la MORT SUSPECTE D’UN TALIBÉ DE 13 ANS.En effet, La mort d’Abiboulaye Camara, jeune talibé de 13 ans, défraie la chronique à Louga. Sa famille indexe le maître coranique. En effet, à en croire l’oncle du défunt, Alex Diouf, interrogé par le correspondant d’iRadio, la victime ne se plaignait d’aucun mal avant de se rendre à l’école coranique.

« Il était en bonne santé samedi lorsqu’il nous a quittés pour se rendre à l’école coranique, jure ce dernier. C’est à son retour qu’il a commencé à se plaindre de maux de tête. Son état a empiré le lendemain dimanche, et il était très mal en point. Quand on l’a interrogé, il a déclaré que c’est son maître coranique qui l’a battu. Une fois à l’hôpital, le médecin nous a prescrit une ordonnance. Mais il rendra l’âme quelques instants après. Nous avons porté plainte ».L’autopsie doit se faire ce mardi, 18 février.

Dans la Revue de Presse Zik Fm du Mardi 18 février 2020, Ahmed Aidara revient sur la Mame Mactar Gueye qui avait disparu et puis retrouvé le lendemain.En effet la fille de Mame Matar Guèye, Fatou Binetou Guèye, âgée de 21 ans, a été conduite dans une structure sanitaire pour des tests gynécologiques.

Le résultat des examens gynécologiques seront connus aujourd’hui mardi, informe L’Observateur dans sa parution de ce mardi.

Le journal renseigne que cette mesure conservatoire de la police s’explique par le fait que les enquêteurs veulent tirer cette affaire au clair.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Coronavirus : quand l’Afrique dénonce la «maladie des blancs»

La propagation du coronavirus révèle une xénophobie latente dans certains pays et certaine…