Home A la Une au Sénégal SÉNÉGAL/CAN 2019 : les secrets d’une couverture médiatique avec les envoyés spéciaux sénégalais
A la Une au Sénégal - juillet 7, 2019

SÉNÉGAL/CAN 2019 : les secrets d’une couverture médiatique avec les envoyés spéciaux sénégalais

Pendant toute la durée de la Coupe d’Afrique des Nations de football en Egypte, les 73 envoyés spéciaux sénégalais vont traverser les rues de Caire la capitale égyptienne pour couvrir les entraînements, matches et les conférences de presse de l’équipe du Sénégal ou d’autres nations engagées dans cette 32eédition.

Parcours de combattants pour les quotidiens, sites…

Des aller-retour (plus de 40 kilomètres par jour) suivis d’un trafic dense que seuls les journalistes ont l’explication sans compter les conditions de travail notées les jours de matches. Surtout ceux qui se terminent tard comme celui qui a opposé l’Ouganda au Sénégal (0-1), ce vendredi soir. Hier soir, beaucoup de journalistes de quotidiens d’informations ont travaillé avec la pression. Déjà, en quittant le centre des médias, il faisait 1h du matin heure de Caire (23h heure de Dakar). Du coup, il fallait accélérer la cadence avec la pression venant des rédactions centrales.

Pendant ce temps, ceux qui travaillent dans les sites postent des articles jusqu’à 5h du matin heure de Caire (3h heure de Dakar). C’est le cas de notre confrère Mohamed El Amine Diop. Chaque jour, ce dernier doit faire une course contre la montre pour informer ses internautes.

Le décalage horaire : handicap et atout

Avec le décalage horaire, certains travaillent sous pression mais d’autres sont moins contraints par les rencontres qui finissent tard. Ce, parce qu’ils travaillent tous dans des médiums différents.

Aujourd’hui, la question que l’on se pose est : comment font-ils vraiment pour couvrir les matches dans tous les coins du Caire surtout que l’hôtel où ils logent est à une vingtaine de kilomètres des deux stades. Une grande aventure dans l’immensité cairote expliquée au lendemain de la qualification du Sénégal pour les quarts de finale. Le temps d’une pause, ils s’expliquent.

Source : igfm

Leave your vote

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

SÉNÉGAL/MASSALIKUL JINAAN : Ils ont prié jusque sur les terrasses d’immeubles