Home Actualités au Sénégal SÉNÉGAL/Exclusivité déclaration Aliou Sall, Quand la jalousie décontenance Senego : Dakaractu saisit le Cored
Actualités au Sénégal - juin 27, 2019

SÉNÉGAL/Exclusivité déclaration Aliou Sall, Quand la jalousie décontenance Senego : Dakaractu saisit le Cored

Mais qu’arrive-t-il à nos confrères de Senego? Nous nous sommes réveillés ce matin surpris, et cette question à l’esprit. Senego, « spécialisé » dans la reprise des informations de Dakaractu, s’en est pris à nous deux fois de suite, depuis que l’ancien Directeur de la caisse des dépôts et consignations, Aliou Sall, a accepté de nous confier l’exclusivité de sa démission. On comprend que ce choix du maire de Guédiawaye porté sur nous puisse hérisser certains organes, mais tout de même, en quoi et de quoi serions-nous responsable? Aliou Sall n’aurait-il pas le droit de choisir son canal d’expression, d’autant que nos dirigeants politiques ont l’habitude de donner les exclusivités à la presse étrangère ?

Qu’il garde leur ressentiment pour Aliou Sall, cela ne nous concerne guère. Mais que Senego ne nous accuse pas d’être complice d’une quelconque mascarade. Qui plus est, de  quelle expertise se prévaut-il pour évoquer un montage?  La vidéo complète, numéro 1 des tendances, n’en déplaise à notre détracteur (jointe à cet article), permettra à qui en douterait encore, de se faire une religion sur l’authenticité de la déclaration d’Aliou Sall.

Il n’est plus besoin de rappeler que Dakaractu s’évertue à se mettre au niveau des plus grands organes de presse du pays, malgré son statut de site en ligne. Lors des plus grandes manifestations mondiales dans le domaine du sport (coupe du monde, CAN), de la culture, de l’environnement (COP), les reporters de Dakaractu sont présents. Que dire de nos « collègues » de Senego, souvent « laissés à la porte lors des grands événements », habitués plutôt aux bourdes (c’est eux qui avaient annoncé publiquement la mort d’un grand leader religieux dernièrement)? 

Senego est aussi le site le plus dénigré sur les réseaux sociaux entre outrances langagières, informations infondées et sans aucune valeur d’ailleurs. Habitué du « copier-coller », avec une forte propension à puiser toutes ses informations sur Dakaractu, pour ne pas dire piller, Senego ferait mieux de faire profil bas. 

Que Senego trempe sa plume dans l’encre amère de la jalousie pour nous stigmatiser nous fait plutôt sourire. N’a t-on pas coutume de dire que la bave du crapaud ne saurait atteindre la blanche colombe?Toutefois, le Comité d’Observation des Règles d’Éthique et de Déontologie (CORED) a été interpellé et une plainte transmise pour que nos détracteurs prouvent leurs accusations… 

« spécialisé » dans la reprise des informations de Dakaractu, s’en est pris à nous deux fois de suite, depuis que l’ancien Directeur de la caisse des dépôts et consignations, Aliou Sall, a accepté de nous confier l’exclusivité de sa démission. On comprend que ce choix du maire de Guédiawaye porté sur nous puisse hérisser certains organes, mais tout de même, en quoi et de quoi serions-nous responsable? Aliou Sall n’aurait-il pas le droit de choisir son canal d’expression, d’autant que nos dirigeants politiques ont l’habitude de donner les exclusivités à la presse étrangère ?

Qu’il garde leur ressentiment pour Aliou Sall, cela ne nous concerne guère. Mais que Senego ne nous accuse pas d’être complice d’une quelconque mascarade. Qui plus est, de  quelle expertise se prévaut-il pour évoquer un montage?  La vidéo complète, numéro 1 des tendances, n’en déplaise à notre détracteur (jointe à cet article), permettra à qui en douterait encore, de se faire une religion sur l’authenticité de la déclaration d’Aliou Sall.

Il n’est plus besoin de rappeler que Dakaractu s’évertue à se mettre au niveau des plus grands organes de presse du pays, malgré son statut de site en ligne. Lors des plus grandes manifestations mondiales dans le domaine du sport (coupe du monde, CAN), de la culture, de l’environnement (COP), les reporters de Dakaractu sont présents. Que dire de nos « collègues » de Senego, souvent « laissés à la porte lors des grands événements », habitués plutôt aux bourdes (c’est eux qui avaient annoncé publiquement la mort d’un grand leader religieux dernièrement)? 

Senego est aussi le site le plus dénigré sur les réseaux sociaux entre outrances langagières, informations infondées et sans aucune valeur d’ailleurs. Habitué du « copier-coller », avec une forte propension à puiser toutes ses informations sur Dakaractu, pour ne pas dire piller, Senego ferait mieux de faire profil bas. 

Que Senego trempe sa plume dans l’encre amère de la jalousie pour nous stigmatiser nous fait plutôt sourire. N’a t-on pas coutume de dire que la bave du crapaud ne saurait atteindre la blanche colombe?

Toutefois, le Comité d’Observation des Règles d’Éthique et de Déontologie (CORED) a été interpellé et une plainte transmise pour que nos détracteurs prouvent leurs accusations… 

Source : dakaractu

Leave your vote

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

SÉNÉGAL/MASSALIKUL JINAAN : Ils ont prié jusque sur les terrasses d’immeubles