Home Actualités au Sénégal SENEGAL : LES JEUNES DE REWMI INTRONISENT IDRISSA SECK « CHEF DE L’OPPOSITION »
Actualités au Sénégal - 7 jours ago

SENEGAL : LES JEUNES DE REWMI INTRONISENT IDRISSA SECK « CHEF DE L’OPPOSITION »

Le débat sur le chef de l’opposition occupe l’actualité politique nationale. Après que Toussaint Manga, président de l’Union des jeunes libéraux et député libéral a déclaré que le Pds n’acceptera que Idrissa Seck soit le chef de l’opposition, les poulains de ce dernier lui ont apporté la réplique. Face à la presse, ce mercredi, les jeunes rewmistes soutiennent mordicus que leur mentor demeure et reste le chef de l’opposition. Et, à les en croire, ce n’est pas un statut qu’il s’est emparé mais, disent-ils, c’est la Constitution qui le lui confère. « Nous pensons que le statut de chef de l’opposition n’intéresse pas Idrissa Seck. Ce n’est pas une fixation en lui. C’est une disposition constitutionnelle adoptée par le peuple. Aujourd’hui, la seule station qui mérite que le président Idrissa Seck se batte, c’est celle présidentielle. Mais puisque la Constitution lui confère le statut du chef de l’opposition, il est de son ressort d’occuper cette posture pleinement parce que c’est une exigence républicaine. A la dernière élection présidentielle, il est arrivé deuxième avec 900 mille voix », a argumenté Mory Guèye, Secrétaire général national à la jeunesse de Rewmi, indiquant que logique pour logique, Idrissa Seck est le chef de l’opposition. Cependant, le responsable des jeunes de Rewmi considère que ce débat ne doit pas être à l’ordre du jour compte tenu de la situation que vivent les Sénégalais. A son avis, aujourd’hui, la discussion devrait se tourner sur les inondations, sur la transparence sur la gestion des ressources naturelles entre autres. En outre, Mory Guèye et ses camarades ont interpellé le président de la République, Macky Sall, en lui demandant de dissoudre le Haut Conseil des Collectivités Territoriales qui, selon eux, est budgétivore. Ils ont, par ailleurs, exigé la libération de ceux qu’ils considèrent comme des « otages politiques » en l’occurrence Khalifa Sall et Adama Gaye.

Leave your vote

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Cette vidéo montre pourquoi et comment la foudre ôte la vie aux gens