Home Sport SÉNÉGAL/Sadio Mané : “Si on est incapable de battre l’Ouganda, je pense qu’on…”
Sport - juillet 4, 2019

SÉNÉGAL/Sadio Mané : “Si on est incapable de battre l’Ouganda, je pense qu’on…”

Dans une interview accordée, ce mercredi à la Radio Télévision Sénégalaise (Rts), exploité par Senego, le numéro 10 de l’équipe nationale du Sénégal est revenu sur la rencontre contre Kenya, son penalty manqué ainsi que sur la pression qui pesait sur ce match. Par ailleurs, il évoque le match de ce vendredi face à l’Ouganda, en huitième de finale. Le double buteur contre les Harambee Stars, a aussi parlé de sa rivalité avec Salah, avec qui il concourt pour le trophée du Ballon d’Or africain 2019.

La star des Reds est beaucoup plus relax que d’habitude en entretien dans cette Coupe d’Afrique des Nations. L’équipe du Sénégal a, en effet, décroché son ticket pour les huitièmes de finale. Après avoir passé dans la tempête, Sadio et sa bande ont remporté le match décisif pour la qualification contre le Kenya (3-0). La star sénégalaise a inscrit deux buts et rejoint son rival Salah, en tête de classement des meilleurs buteurs. Deux jours après le succès contre les Harambee Stars, Sadio passe en revue, dans cet entretien avec la Rts, la pression énorme qui prédominait dans la tanière suite à leur revers contre l’Algérie.

“Je pense que la pression fait toujours partie intégrante du football. On l’a trouvée, et on la laissera dans le football. Ce qui est bien c’est que le groupe a su bien la (pression, NDLR) gérer avec sérénité et maturité. Ce qui nous a permis de renouer avec le succès en remportant le match contre le Kenya par 3-0”, a expliqué le joueur qui a tout de même manqué un penalty à la 37 minute de jeu contre les Harambee Stars. Ce qui a été une source de frustration pour lui dans ce match.

“Bien sur que j’étais frustré après avoir raté le penalty. C’est évident en tant qu’attaquant, on aimerait toujours marquer pour se mettre en confiance, après ce n’était pas le cas. Mais, comme j’ai l’habitude de le dire, il faut être dans le match et surtout garder la concentration. Il peut y avoir d’autres occasions qui peuvent tout effacer. Comme ça été le cas. Après, on s’est créé pas mal d’opportunités avec, notamment le but d’Ismaila. Ensuite, les buts se sont enchaînés. Je pense que l’esprit collectif est plus important”, souligne le vainqueur de la Ligue des Champions. Avant d’affirmer qu’il n’a jamais émis des doutes au moment de tirer le premier penalty contre le Kenya.

“C’est normal, après chacun avec sa façon de voir les choses. Mais, dans ma tête j’étais tranquille. Quand j’ai pris le ballon la seule chose qui me passait par la tête c’était de mettre le ballon au fond. Après, c’était pas le cas mais, heureusement j’ai inscrit par la suite deux buts. Tant mieux pour moi et pour mon équipe”, a-t-il ajouté.

Interrogé là-dessus, l’enfant de Bambali préfère souligner ses ambitions collectives avec l’équipe du Sénégal, et ne garde pas dans son esprit cet aspect de rivalité avec son coéquipier en club.

“Je m’attendais à cette question, (rires…) Bien sur que Salah est en train de réaliser de belles choses pour son équipe. Tant mieux pour lui et pour l’Egypte. Personnellement, l’objectif principal c’est gagner la Coupe avec le soutien de tout un peuple. Après, les distinctions personnelles suivront”, a-t-il expliqué. La CAN 2019 se jouant dans le pays de son rival Salah, Sadio Mané déclare n’avoir remarqué cette forme de concurrence en Egypte, à son arrivée. “C’est normal, le gens vont essayer de faire des remarques. Personnellement, je suis bien avec mes coéquipiers, on rigole, mange bien et on se prend du plaisir à s’entraîner ensemble. Je pense que c’est le plus important”, renchérit-il.

Questionné sur la différence au niveau du jeu entre la Coupe d’Afrique des Nations et la Premier League, le N° 10 de Liverpool trouve la compétition suprême de l’Afrique plus “difficile“. “Honnêtement, je pense que la Can n’est pas facile. Il n’y a pas suffisamment d’espaces pour pouvoir s’exprimer, à la différence de l’Europe. Là-bas, les latéraux montent très souvent. Par contre, en Afrique, les défenseurs font toujours bloc bas. Ils courent partout et te suivent constamment, même quand tu bois de l’eau (rires). Mais après, je pense c’est ce qui fait le charme du football africain”, a expliqué le pensionnaire de Liverpool.

Le Sénégal va demain, vendredi affronter (19 GMT) l’Ouganda en huitième de finale. Un adversaire que Sadio Mané trouve coriace, mais prenable. “Honnêtement, je pense que ça va être un très bon match. C’est une équipe qui joue très bien au ballon, très endurant. Mais, avec tout le respect je leur dois, si on est incapable de battre l’Ouganda, je pense qu’on n’a pas notre place dans cette Can”, conclut Sadio Mané.Pour mémoire, le joueur du Sénégal a déjà marqué, sur penalty contre son prochain adversaire, lors des éliminatoires de la Coupe du Monde 2014. Le score du match était 1-0 !

Source : senego


Leave your vote

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

SÉNÉGAL/MASSALIKUL JINAAN : Ils ont prié jusque sur les terrasses d’immeubles