Home Actualités au Sénégal SENEGAL : « SI SONKO SORT DES DOCUMENTS, JE LE FAIS ARRÊTER EN FLAGRANT DÉLIT DE FAUX »
Actualités au Sénégal - 3 semaines ago

SENEGAL : « SI SONKO SORT DES DOCUMENTS, JE LE FAIS ARRÊTER EN FLAGRANT DÉLIT DE FAUX »

Me El Hadji Diouf, le conseil de Mamour Diallo dans l’affaire dite des 94 milliards, revient à la charge. Face à la presse lundi dernier, 26 août, l’avocat avait agité une plainte de son client contre le leader du parti Pastef Les Patriotes accusé alors d’être « dans une opération de manipulation de l’opinion ». D’autant plus que, chargeait la robe noire, documents à l’appui, « Ousmane Sonko, via son cabinet Atlas, réclame aux héritiers du titre foncier 1451/R en question, une quote-part de 12% des sommes ou valeurs recouvrées, soit 11 milliards F CFA. Il voulait des fonds de campagne, parce que, nous étions à 7 mois de la présidentielle ».

La robe noire, montant au créneau peu après la conférence de presse de l’opposant sur le présumé scandale sur le fer de la Falémé, ce mercredi, 28 août, met au défi la partie adverse. « Pourquoi cet homme n’est pas fiable ? campe-t-il. S’il sort des documents, je le fais arrêter en flagrant délit sans levée de son immunité parlementaire pour faux et usage de faux. Je fais maintenant un marquage à la culotte. Il veut nous dévertir pour qu’on ne parle plus du dossier des 94 milliards alors qu’on parle du sujet (fer de la Falémé) depuis un an. Il ne nous apprend rien. Il doit même payer des droits d’auteur à Mouth Bane », brandissant des titres barrant plusieurs unes du journal DakarTimes, dont le journaliste susmentionné est le Directeur de publication, relatives à cette question de présumé pillage des ressources naturelles.
Toutefois, souligne l’avocat, « je ne sais pas s’il s’agit d’un scandale ou pas mais une chose est sûre, on en a déjà parlé ». S’agissant du dossier des 94 milliards relatif au fameux titre foncier, Me El Hadji Diouf est catégorique, jurant qu’Ousmane Sonko raconte des contre-vérités.

Plainte contre plainte

Dans ce dossier, le député Ousmane Sonko a, déjà, déposé deux (2) plaintes, par son pool d’avocats dont Mes Cheikh Khoureychi BA et Abdoulaye Tall, avec constitution de partie civile de leur client, le 23 août dernier, auprès du Doyen des juges d’instruction du Tribunal de grande instance hors classe de Dakar. Ce, contre Mamour Diallo, l’ex-Directeur des Impôts et Domaines, et la commission d’enquête parlementaire, dans le dossier des 94 milliards FCFA. Entre autres motivations, les conseils évoquent de « graves infractions » relatives aux « délits de faux intellectuel, escroquerie et concussion ».

S’agissant de la commission d’enquête parlementaire de l’Assemblée nationale, ils n’ont pas raté ses membres dont son président, le député de Benno bokk yakaar (BBY), Cheikh Seck. Accusés d’avoir « violé allégrement, délibérément et en toute conscience les dispositions légales du règlement intérieur (de la représentation nationale) mais également du Code pénal de la République du Sénégal ».

Par ailleurs, « aucun nom ne figure sur la plainte adressée au Doyen des juges par Ousmane Sonko », indique le conseil de Mamour Diallo.

Leave your vote

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Cette vidéo montre pourquoi et comment la foudre ôte la vie aux gens